La route, un mal en soi ?

Je développerais plus loin mais voici les propositions sur la route :

  • Elle doit véhiculer tous les flux : énergies, eaux, Télécom, transports...
  • Les flux doivent payer l entretien et la qualité économique de son utilisation
  • Elle doit assurer une performance énergétique du transport et être contrainte a ce résultat
  • Elle doit produire de l énergie elec, cinétique
  • Elle ne doit pas interférer avec son environnement et assurer sa propre depollution
  • Elle ne peut plus être uniquement construite et utilisée pour les transports terrestres

  • La route est un bien commun dans son emprise au sol en raréfiant les terres agricoles;
  • La route doit être gérée en 2 systèmes : un nu propriétaire et un usufruitier
  • La route est le seul chemin qui vient au pied de votre maison

  1. La route est un bien commun

Gestionnaire Voies concernées
État (ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire) Routes nationales (11 800 km) et autoroutes non concédées (1 100 km)
Départements Routes départementales (377 000 km)
Communes Voirie communale (550 000 km)
Sociétés concessionnaires Autoroutes à péage (7 850 km)

Nous avons délégué à un service public un bien commun.

En France

La zone de sécurité a en France la largeur suivante selon le type de route ou d'aménagement:

  • 4 m sur les routes existantes,
  • 7 m en aménagement neuf,
  • 8,50 m sur les routes à 2x2 voies limitées à 110 km/h.

A ce jour 940 000 km de routes avec en moyenne 6 m de large embolise plus de 564 000 ha de terres, en mettant une bonne part de la la zone de sécurité des routes. 
Selon la répartition des types de paysages par exemple en France (références Analyse des changements d’occupation des sols en France entre 1992 et 2003 Raja Chakir et Anne-Claire Madignier etude de 2006), cela nous retire 310 000 ha de terres arables et nourricière (54,9%).
Mais si l on y ajoute les emprises des lignes telecom et électriques (105 000 km de lignes electriques aériennes, avec un passage de 4 m en moyenne - source Insee Theme Energie ) nous perdons 42 000 ha de plus; soit 23 000ha arables . 
Un total des emprises de l'ordre de 333 000 ha; soit pour une exploitation moyenne de 50ha en agro-foresterie menée par une famille de 6 personnes : 6 600 familles d'agriculteurs, ou encore 40 000 personnes vivant de ces espaces. Et des importations moindre de nourriture.
 
Outre cette emprise, la gestion et l'entretien du reseau cumulent une dépense annuelle directevde 500 millions d'euros, certes bénéfiques aux TP, mais est ce la un investissement pour l avenir?

 


Le budget global avoisine les 50 milliards d'euro par an...je propose de les faire passer à 0 euro.
 
Et cela me conforte alors qu un hélicoptère de la société électrique de finlande où j ecris ces lignes survole les lignes elec apres une journée de coupure suite à des intempéries. ..triste réalité depuis mon chalet solaire au bord d un lac de finlande. .. frais de gestion faramibeux pour une coupure de 18h de courant.
Donc outre la saisie unilatérale des ha de terrain, nous mobilisons nos ressources a mauvais escient.
{{ message }}

{{ 'Comments are closed.' | trans }}

Energie & Motion
18 rue Quentin Bauchart
75008 Paris (France)
Tel : +33 660 558 202

 

Eco cellier de Franclens
Route de la mine
74910 Franclens (FRANCE)
Tel : +33 450 329 993
Rue de la Coulouvrenière, 23
1204 Geneve (SUISSE)